Qui es-tu, Catherine ?

Je suis juste une femme, une maman, une amoureuse, une vraie gourmande avec un GRAND rêve, une GRANDE vision et une GRANDE mission.

Mon but est d’aider un million de femmes (et quelques hommes) d’ici 2020 à cuisiner facilement et rapidement de vrais produits, pour de délicieux repas et une meilleure énergie, en gagnant du temps et de l’argent!


Comment en es-tu arrivée là ?

En 2008, je me suis lancée, sans aucune expérience pro, comme chef du restaurant « Trop Bon », une cantine de midi proposant des plats locaux, bio, avec plein de légumes et de saveurs. Après quelques mois, je me suis retrouvée avec le canal carpien de chaque main enflammé, douloureux, rendant chaque coup de couteau problématique, dans la préparation de 40 à 100 assiettes quotidiennes ….
Pas moyen d’engager de l’aide… Nous venions de commencer !
Je me suis replongée dans mes bouquins de cuisine et j’ai revu les outils acquis lors de mon ancienne vie, dans la production télé.Oui, parce qu’en fait, tout avait commencé en 1984, à la télévision belge. J’y ai travaillé pendant des années, à des postes alliant mon sens de l’organisation et mon amour de l’image.

Qu’as-tu développé en cuisinant pour ton propre restau bio, local et de saison ?

Tout d’abord, ma créativité en matière de cuisine de légumes, car l’assiette c’était 80% de légumes, sous toutes leurs formes, et toujours de saison, le plus local possible. Donc, j’ai aussi trouvé plein de façons différentes de servir du chou, des betteraves, des racines, du pourpier, de la mâche, des salsifis, des panais… etc. parce que tomates, concombres, courgettes et poivron, c’est seulement 1/3 de l’année !  Ensuite, j’ai posé les bases de ma propre méthode d’organisation, afin de simplifier mes méthodes de préparation et de cuisine,  en minimisant le gaspillage, les pertes de temps, tout en gardant la qualité des produits proposés !

Pourquoi parles-tu de Cuisine Santé alors, et pas simplement de bonne cuisine bio ?

Depuis toujours je suis une passionnée de la causalité entre l’alimentation et la santé. En janvier 2008, je me suis formée au profilage alimentaire selon Taty Lauwers. C’était une approche critique et innovante de la manière de se nourrir, en tenant compte du « mode alimentaire de nos ancêtres » et d’études scientifiques dont à l’époque on parlait peu (comme celles qui réhabilitent « le bon gras »).
Car je sentais que si certains profitaient du cru et du végétal et du croquant d’autres avaient besoin de chaud, de protéines et de moelleux… Et donc, chacun est différent et donc a besoin de choses différentes. Ça c’est quelque chose de super important ! Il n’y a pas de plan alimentaire « taille unique ». Et en même temps, une bonne alimentation, c’est vraiment un PILIER de la santé. De toute façon, ce qui convient à tous les profils, c’est de se nourrir d’ aliments sans pesticides, sans antibiotiques, sans additifs, bruts, de bonne provenance, non industriels. C’est bien pour cela qu’il faut cuisiner soi-même !

Mais alors, s’il n’y a pas de taille unique, on ne peut plus faire de repas familiaux « pour tous » ?

Mais si… Il y a une base à faire pour tous, et puis, peut-être, en fonction de son profil ou de celui de ses mangeurs, donner à l’un ce que l’autre ne mange pas et inversément (dans toutes les familles il y a celui qui ne tolère pas l’ail et celui qui l’adore… c’est pour ça qu’on prépare une sauce à l’ail à part !)

Parce que, oui, j’apprends aux personnes qui souhaitent manger mieux, pour être en meilleure santé, et surtout, qui souhaitent trouver la meilleure alimentation pour leur profil, cuisinée maison  comment devenir autonome en pratiquant l’auto-observation, sur ce qui est réellement bon pour elles et en préparant ce qui leur convient.

Je suis mon propre sujet d’expérience dans ce domaine depuis toujours !  Et je continue… à chaque indication de mon corps, comme il y a quelques années,  avec ce calcul rénal ayant causé un abcès  ! Depuis, je gère un peu différemment mon alimentation.En fait, j’ai développé un grand sens de l’observation de mes propres ressentis, et je t’apprends à faire confiance aux tiens. Le tout, bien sûr, en « bonne mère de famille » ! Ton médecin est ton référent santé et je te demande de suivre ses traitements !

Et donc, comment te qualifies-tu alors ? Parce que tu n’es pas diététicienne ou nutritionniste ?

Je me qualifie de coach en Cuisine Santé organisée.
Comme une « Food Organizer » si tu veux. Je t’aide à réinvestir ta cuisine, comme la pièce centrale de ton bien-être, de ta vitalité. Je t’accompagne dans le choix de bons aliments, de vrais légumes et produits de saison, je te montre comment les choisir, les acheter, les conserver, les cuisiner, de manière efficace (pas de perte de temps ni d’aliments), et super savoureuse (parce que si c’est pour se faire du mal, c’est pas la voie que j’ai choisi). Je ne suis pas diététicienne, ni nutritionniste, je ne prétends pas te donner les avis ou les prescriptions que tu trouveras chez ces professionnels de la santé.

Donc, si je deviens un membre de ta communauté de Chefs de la Cuisine santé organisée (par une inscription à ta newsletter ou à un de tes programmes), qu’est-ce que j’obtiendrai?

  1. Tu recevras par le biais de mails, (aussi sur la page Facebook) des astuces, des recettes et des ressources gratuites pour t’aider à mieux vivre dans ta cuisine, cuisiner de meilleurs repas, préparer plus rapidement des repas plus savoureux, pour que tu en profites au max, toi, tes amis, ta famille. Dans le but que ton alimentation soit ta première et délicieuse médecine 😉
  2. Lorsque tu suivras une des formations (en individuel, en groupe, en ligne ou non) tu (ap)prendras les raccourcis pour que mieux acheter, mieux cuisiner te prenne le moins de temps possible, et que ton alimentation te donne la banane! Le meilleur de ce que j’ai appris depuis 35 ans te sera transféré afin que tu puisses l’utiliser dans ta vie et en tirer le maximum.

 

 

M'écrire

Start typing and press Enter to search