fbpx

Gluten: le vrai problème…

 In Cuisine Santé

Les idées fausses sur le gluten

On croit souvent que quand on a

  • une mauvaise digestion,
  • des selles bizarres,
  • des maux de ventre,
  • des ballonnements qui font ressembler à une femme enceinte de 9 mois,

On croit que si on arrête le gluten tous ces maux vont s’arrêter.

Beaucoup de médecins le conseillent d’ailleurs, et les analyses sanguines pas toujours fiables avancent parfois que vous seriez intolérant au gluten.
Et du coup, vous arrêtez le gluten. Tout va mieux. Ou pas. Et puis tout redevient comme avant.

C’est parce que le vrai problème, ce n’est pas le gluten (sauf, si évidemment, vous avez été diagnostiqué souffrant de la maladie coeliaque).

Le vrai problème c’est que vous choisissez mal vos aliments.

Quels sont les aliments qui causent réellement vos divers maux digestifs ?

  • Les sucres (ou l’excès de sucre)
  • Les additifs contenus dans les aliments industriels
  • Les produits sans gluten, encore plus bourrés d’additifs divers (pour remplacer le gluten, il faut des astuces)
  • Le gluten provenant de blés industriels, que l’on a arrosé de pesticides.

Pourquoi le gluten est-il mauvais ?

Parce qu’il contient une molécule qui force les interstices de l’intestin à rester ouverts en permanence.
Ce qui induit que des molécules indésirables arrivent dans le sang créant de l’inflammation.
On parle alors d’intestin poreux, qui fuit, voire même de dysbiose.

Quelles sont les actions à entreprendre pour avoir une meilleure digestion ?

1. Diminuez les sucres (ajoutés, bonbons, pâtisseries, chocolats et même le pain, et les fruits si vous en mangez en excès)
Les sucres nourrissent les “mauvaises” bactéries de votre flore et créent un déséquilibre et les “bonnes” et les “mauvaises”.
En plus, cela crée des fermentations trop importantes…

2. Mangez des probiotiques, comme la choucroute, le yaourt fermenté 24h, le kéfir et même le bouillon de poule maison.
Parce ce que les probiotiques ont une triple action protectrice sur votre flore et votre intestin.

3.Cuisinez varié au niveau des féculent, et changez de céréales !
Choisissez de cuisiner du sarrasin, de la quinoa, du fonio, du tef, du millet, et gardez le blé/froment une à deux fois par semaine maxi.

Mon coup de gueule sur le gluten en vidéo, ici, clic.

Pour aller plus loin

j'organise un atelier pratique de cuisine

pour apprendre à cuisiner naturellement sans gluten, et chouchouter son système digestif, faire du pain sans gluten avec des astuces naturelles, qui gardent votre paroi intestinale intacte !

Start typing and press Enter to search