fbpx

Ustensiles de cuisine: les indispensables 1/2

 In Cuisine organisée

Ustensiles basiques de mon quotidien culinaire.

Il est une étape que j’ai sautée dans ma vie:-) celle de la liste de mariage !
Et du coup, je n’ai ni service coordonné ni jolis verres assortis ( Pourtant, je vis en couple depuis 23 ans).
Cela n’empêche, ma mère m’a offert les ustensiles de base quand j’ai quitté la maison familiale (cliquez sur les images pour avoir une idée du prix).

 

Voici ce que je trouve vraiment indispensable comme ustensiles de base pour commencer

  • une casserole en fonte (de ce type) j’en ai racheté depuis (heuu, comment dire, j’ai quitté la maison où j’ai grandi il y a plus de 30).
    Pourquoi c’est bien ? Parce qu’avec ça, je fais des cuissons à feu très doux, et dans le couvercle en creux, je mets de l’eau froide afin que la vapeur ne s’échappe pas.
    L’eau retombe sur la préparation en train de cuire. Et cela donne un goût maximum à vos plats.

  • et un autre indispensable: un faitout en inox avec une passoire “cuit-vapeur” (que j’ai toujours). C’est une marque que l’on trouve aussi en magasins bio. Je la trouvais chère jusqu’à ce que 1- je comprenne que l’inox de qualité est à ce prix 2- que l’on m’a remplacé un couvercle cassé sans frais (garantie très étendue). Le fond est très épais, et ont peut y faire saisir la viande sans une goutte de gras et sans que ça n’attache.

Les  bons couteaux, c’est simple

  • j’ai complété avec mes couteaux. Car oui, c’est le premier des ustensiles de qualité à avoir, je dirais. Le minimum à avoir c’est 1 couteau demi chef, (celui du milieu dans la photo)mais si vous avez la série c’est encore mieux. Vous allez voir que vous allez adorer couper et parer vos aliments, parce qu’un bon couteau, ça change énormément.

    • les petits couteaux que j’utilise pour les tâches plus délicates sont les mêmes que mes parents utilisaient dans mon enfance.
      Je les adore même s’ils deviennent tout moches.
      Ne leur en veuillez pas, frottez bien la lame avec la gratounette pour qu’elle soir belle, ils vous rendront de fiers services.
      Tout le monde se bat à la maison pour utiliser celui-là ! En Belgique, on le trouvera chez Blokker. En France, cliquez sur le lien, il arrivera chez vous par la poste 😉

Quand vous serez un peu plus experts, considérez que vous devriez avoir ceci

  • évidemment, pour entretenir les couteau, un aiguiseur est indispensable. Mon ancien propriétaire, chef, m’avait longuement montré comment aiguiser ses couteaux avec une pierre. Bof. J’ai été séduite lorsque le boucher chez qui je me fournissais lorsque j’ai été chef moi-même m’a montré ce que lui utilisait. Simple, rapide, efficace. Cela fait 8 ans que je l’ai et il est toujours top.
  • la mandoline inox. Après avoir cassé deux mandolines en plastique et lame céramique, je me suis laissé tenter par celle-ci, et je ne le regrette pas. Il y a 4 types de lames complémentaires qui vous permettent de couper vos légumes en petits bâtonnets (julienne), c’est joli et amusant pour changer vos crudités. Et franchement : je m’en sers plusieurs fois par semaine. Elle remplace mon robot même pour les carottes râpées. (c’est plus rapide à laver, pour 2 carottes).

    • Le gant protecteur : ma gamine a des sueurs froides chaque fois qu’elle me voit utiliser l’ustensile ci-dessus (un ancien souvenir d’une amie y laissant un bout de doigt…) Or, il y a un poussoir de sécurité ! Seulement parfois, on est obligé de pousser à la main. Une de mes clientes m’a assuré se servir de ceci, et ça va être mon prochain achat.

Un de mes accessoires chouchou

  • la râpe microplane. Avant, j’avais plusieurs petites râpes pour le fromage et le gingembre, un presse-ail et un zesteur. Mais ça, c’était avant. Avant que je ne découvre cette râpe là précisément, géniale pour obtenir des fines rapures de fromage (on dirait de la neige). On obtient aussi des zestes tellement fins et léger qu’ils se fondent dans votre préparation (saveur maximale). Je l’utilise également pour la noix de tonka et la muscade. Bref. Un ustensile vraiment indispensable et facile à nettoyer avec ça !(Ceux qui utilisent les presse-ails savent de quoi je parle)

Permet à la fois de gagner des sous et de faire des tagliatelles de légumes

  • l’économe, un des ustensiles plus qu’indispensable, si vous voulez mon avis, et le moins cher du lot.
    Parait que celui de Ikéa vaut la peine aussi (dit Test Achat, le magazine des consommateurs belges).
    Voici en tout cas celui dont je me sers pour les pommes de terre ou les légumes qui en ont besoin. Vous savez quoi ? Il est génial aussi pour faire des tagliatelles de carottes, courgettes, céleri rave, panais,  peler les poivrons, et tailler des fines tranchettes de parmesan. Multi-usage !

  • L’éplucheur à julienne (pour des bandes fines). Un autre ustensile pour gagner du temps et de l’argent (j’ai acheté un spiralizer et je le regrette).
    J’avais déjà celui-ci et franchement, c’est plus facile, prend moins de place et vous permet de faire vos spaghettis de légumes au dessus du wok, hop, en deux temps trois mouvement, c’est cuit/cru et prêt !

Et maintenant un joli souvenir, et ça se vend toujours !

Finalement, je termine cet article sur les ustensiles de base NON ÉLECTRIQUES avec un souvenir, une madeleine de Proust, un trésor historique si vous décidez de vous passer le plus possible de la fée électricité, ou que vous vivez dans une yourte avec panneaux solaires (et que ceux-ci sont dédiés à votre ordinateur).

    • le moulin à légumes. L’ancêtre du mixsoup est toujours produit…et permettait à ma maman de faire des soupes sans un fil 🙂 Point n’est besoin d’un blender hors de prix, juste d’un peu d’huile de coude !

Pour la suite, rendez-vous prochainement sur ce blog où je parlerai de mes autres achats d’équipement pour ma cuisine, qui m’ont réellement été utiles et que je ne regrette pas !

Vous êtes perdu(e) en Cuisine Santé ?

Apprenez les bases (théorie /recettes) dans votre cuisine, pas à pas avec moi !

Showing 2 comments
  • Sylvie

    Bonjour Catherine !
    Je voudrais investir dans une bonne poêle (sachant que j’ai déjà une sauteuse en fonte) car nous sommes fans des fricassées du matin… Que me conseilles tu ? Je m’y perds un peu dans les différentes catégorie de matériaux et… de prix … Toi, dans quoi cuis tu tes oeufs au plat ? Déjà un grand merci !

    • Catherine Piette

      Chère Sylvie,

      Cela dépend si tu as du gaz, ou un autre système.
      Pour le gaz, je défends bec et ongle une poêle en tôle d’acier (c’est ce que j’utilise, car je n’ai pas peur des belles matières grasses comme tu sais) d’une bonne marque comme De Buyer,
      Pour l’électricité,(et aussi le gaz bien sûr) je vais me tourner vers de la fonte, comme chez Le Creuset, ou vers de l’inox, comme chez Lagostina ou Demeyere (du garanti 30 ans ou à vie).
      Je possède les 3 et je te les ai présentés dans l’ordre d’utilisation dans ma cuisine.
      La poêle Le creuset est une poêle individuelle (= oeufs le matin pour celui qui veut)
      Les tôles d’acier (j’en ai deux- = héritage grand mère). Je les utilise quasiment pour tout (crêpes, saisir viande, champignons, réchauffer riz aux oignons, oeufs, poissons).
      La poêle inox est une sauteuse (= bords haute +/- 4 cm) qui me permet de cuisiner un plat plus conséquent (500 g de champignons, par exemple).
      Belle journée !

Start typing and press Enter to search