5 aliments pour réparer la muqueuse intestinale

 In Santé, Cuisine Santé

Les 5 aliments à privilégier pour la bonne santé de ta muqueuse intestinale

La santé de la muqueuse intestinale

La muqueuse intestinale est très très fragile, et les entérocytes qui la tapissent (ce sont les micro-organismes qui terminent vraiment la digestion de ce que tu manges) ont une durée de vie très brève.
Entre chaque entérocyte, il y a une porte vers le système sanguin (qui s’ouvre et se referme selon les besoins) qui s’appelle une jonction serrée.
Si cette jonction serrée ne répond plus (et reste ouverte, par exemple), alors des molécules imparfaitement digérées, trop grosses, et donc nocives pour ton organisme peuvent arriver dans le sang.
Du coup, l’intestin devient une passoire (comme dit ici, clic) et c’est la porte ouverte à une infinité de maux selon ta fragilité de base !

Comment savoir si ma muqueuse intestinale est en bon état?

Les différents types de problèmes intestinaux ne seront pas détaillés ici. En gros, sache que si tu as des problèmes de sensibilité à des aliments, des problèmes de peau, des gaz, des renvois, de la constipation, des selles molles ou des diarrhées, tout cela peut être relié à un problème de système digestif, flore intestinale ou comme on dit aujourd’hui microbiote.

Peut-être as-tu déjà été diagnostiqué à ce propos, et du coup, tu veux soutenir ton traitement avec une alimentation appropriée. Alors voici des suggestions très simples d’aliments que tu peux introduire journellement dans tes repas.

  1. Bouillon d’os

    Le bouillon d’os contient notamment de la proline (en plus de la glycine).
    La proline est un acide aminé qui aide à renforcer et tenir fermées ces fameuses jonctions serrées.
    Le bouillon d’os peut se faire très facilement avec du poulet, recette ici.
    Ou alors, avec des os de jarret de boeuf ou du collier de mouton.
    Pour ceux qui habitent en Belgique, on en trouve chez Sequoia. Le bouillon est vendu par linéaire entiers dans les magasins Whole Food aux U.S. et de plus en plus de jeunes entrepreneurs comprennent l’importance de valoriser les os des bêtes bien élevées, ici, clic.
    Tu peux aussi le commander ici, clic.

    C’est le premier remède recommandés par des médecins qui sont réputés pour leurs travaux notamment dans la santé intestinale (Dr N.Campbell,  et Dr J.Axe)
    Josh Axe recommande une consommation journalière de bouillon.
    Bien sûr, le bouillon peut être consommé nature, mais aussi mixé avec des légumes cuits !

  2. Kéfir ou yaourt fermenté

    Le remède n°2 pour réparer la paroi intestinale, ce sont des nourritures riches en probiotiques comme le kéfir. Et prends garde à la longueur de la fermentation: 24 à 29 h! Et bien sûr, le lait ayant servi à cette préparation a son importance. Seuls les laits crus provenant d’animaux se nourrissant d’herbes seront véritablement guérisseurs. Et bien sûr, si tu trouve du lait de chèvre ou de brebis crus, c’est aussi super ! Comment trouver du lait cru ? Ton magasin bio, ton magasin à la ferme (d’élevage), La Ruche Qui Dit Oui.

    Le kéfir est excellent nature, ou sucré avec une banane mixée.

  3. Légumes fermentés

    La choucroute, le kimchi, le kwas sont des préparations fermentées à base de légumes. C’est hyper simple à faire soi-même, le site ni cru ni cuit est une excellente ressource.
    Si c’est trop difficile ou que tu n’as pas le temps, je te suggère d’acheter de la choucroute cru vendue en magasin bio, ou des conserves réalisées par Itinéraires Bis Gourmand (en vente dans la région de Bruxelles).
    En fait, l’acidité contenue dans ces aliments aident ton estomac et ton corps à rester dans le “bon” PH pour que les probiotiques prospèrent. Or ceux-ci, avec d’autres “bonnes” bactéries sont absolument nécessaires pour réparer un intestin poreux (ou leaky gut en anglais).
    Donc, de la choucroute ou autre, ajouté de manière quotidienne à ton assiette est vraiment extra !

    La choucroute crue réchauffée 5′ à la vapeur constitue un excellent accompagnement hyper rapide!

  4. Carottes, butternut ou potimarron

    Ces légumes sont plus glucidiques que les autres mais ce sont des hydrates de carbone vraiment digestes.Ils vont vous aider à pacifier le mouvement intestinal et à former des selles plus fermes (recette ici)
    Dans la même catégorie de glucides sympas, tu as aussi les myrtilles fraîches. La saison est ultra courte, ok, mais c’est un des meilleurs cicatrisants possibles pour la paroi intestinale et bourré d’antioxydant en plus.
    Le miel, cru et local est aussi un ali-cament. Cru et local, ça veut dire bio, très souvent (ou alors tu connais l’apiculteur et son mode de récolte). Pourquoi local ? Parce que nous sommes adaptés à notre environnement et des légumes, fruits et miel locaux nous aident avec leur micro-organismes et bactéries adaptées à nous, tout simplement.
    .

  5. Saumon sauvage

    De bons omégas 3 c’est ce qu’il te faut. D’après le Dr Axe, la source provenant du saumon sauvage serait particulièrement bénéfique pour l’intestin (il est vrai qu’avec l’Alaska les américains ont une bonne source de délicieux saumon sauvage). Avec aussi des graines de lin germées et des graines de chia.
    Perso, je suis accro au oméga 3 provenant des sardines en boîtes, ce qui de ce côté ci de l’atlantique, selon le dr de Lorgeril, auteur du “Nouveau régime méditerranéen” promet le même type de bénéfice.

 

 

 

 

 

Start typing and press Enter to search