fbpx

Cake maison ou pas, le prix choquant du bio ?

 In Non classé

Tout est parti d’un simple cake marbré

Le bio c’est cher.

C’est ce que je me suis dit en regardant le prix d’un cake à mon magasin bio et c’est aussi l’argument que j’entends le plus souvent quand on discute bio avec amis, clients ou participants aux cours, conférences ou débats que j’ai l’occasion d’animer (il y a aussi, “le bio j’y crois pas”)
Dans le prix du bio, je paye aussi la survie de l’environnement, la digne vie des agriculteurs, le fait de rester énergique et en santé.
J’ai découvert cette formule l’autre jour. Celle des 3 vases, chacun représentant une force.

  1. Le temps
  2. L’énergie (ou la santé)
  3. L’argent.

Ces trois vases sont communicants.

  1. Vous n’avez pas assez de temps, ni d’énergie ? Alors acceptez (ou prévoyez) de consacrer l’argent à ce que vous désirez.
  2. Pas d’argent ? Il va falloir consacrer du temps à ce que vous désirez. Et de l’énergie…
  3. L’énergie, c’est le vase que je vous conseille de préserver, à tout prix…

Si vous n’en n’avez pas (ou plus), il faudra du temps, beaucoup de temps pour en retrouver. Encore plus de temps et de patience si l’argent manque, aussi.

Les 3 vases et le cake marbré.

De l’argent, il en faut pour acheter le cake marbré pris en photo ci-dessus (5,09€ les 250g), provenant de la maison Noirhomme, une boulangerie bio,(ingrédients: sucre de canne, farine de froment,oeufs, crème, beurre, cacao, baking, sel, tout est bio sauf les deux derniers).

De la santé, il faut en avoir beaucoup (ou de l’énergie en trop) pour (accepter de) manger un cake industriel avec les ingrédients suivants:
sucre, oeufs, farine de blé, huile de palme*, amidon de blé, humectants: sorbitols, glycérol; totalement hydrogénée graisse de palme*, sirop de glucose-fructose, cacao maigre en poudre, sel, poudre à lever: diphosphates, carbonates de sodium; arôme naturel, émulsifiants: mono- et diglycérides d’acides gras, tristéarate de sorbitane, lécithines; correcteur d’acidité: acétates de sodium; colorant: caroténoïdes. (* huile de palme certifiée durable).
Laissez moi, à propos de durabilité, de douter de celle de l’énergie que vous en obtiendrez (cela vous coutera très peu cher, 1,28 € les 400 g).

Du temps ?  Alors, vous ferez le cake marbré vous-même (ingrédients, beurre, farine, oeufs, sucre, chocolat,  baking, sel, chocolat et sel ne sont pas bio) : il vous en coûtera 6,26€ le kg. Soit grosso modo 4 fois moins cher que le cake bio de Noirhomme. Et 2 fois plus cher que le cake industriel.

NdA : je n’ai pas goûté le cake industriel. Le cake de Noirhomme est impeccable au niveau des ingrédients et il n’y a pas beaucoup de chocolat (et plus de sucre que dans le mien). Voici la recette:

Cake marbré au chocolat noir 

Ingrédients

250 g de beurre (Bio)
230 g de farine 80% (Bio)
180 g de sucre de canne
4 oeufs (Bio)
80 g de chocolat noir (non bio, Callebaut)
1 c à c de poudre à lever (bio)
2 c à s de  vanille liquide (bio)
1 c à s de lait (vache ou végétal) – facultatif

Comment faire

Préchauffez le four à 175° (chaleur tournante). Beurrez un moule (et hop, au frigo). Faire fondre le beurre dans le four (ou à la vapeur). Faites fondre le chocolat (four ou vapeur, idem). Dans le bol à patisser, ajoutez au beurre fondu, le sucre, et le sel, mélangez bien. Ajoutez un à un les oeufs, toujours en mélangeant vivement. Mettez ensuite dans le bol la farine et la poudre à lever, ainsi que la vanille liquide. Séparez la pâte en 2, en sachant qu’un des bols doit contenir un peu moins, car vous allez rajouter 80 g de chocolat fondu à l’un des deux pâtons. Mélangez vivement, et homogénéisez bien. Dans la pâte vanille, ajoutez le lait si vous trouvez qu’elle est un peu épaisse (par rapport à la pâte chocolatée).

Disposez une couche de pâte jaune dans le moule, au fond. Alternez chocolat et vanille. Ensuite, faites des zig zag avec un couteau dans la pâte. Cuisez 30 à 45′ selon votre four et la grandeur du moule.

Avec la méthode P.L.A.C.A.R.D gagnez du temps en cuisine !

Et faites vous-même vos gouters et autres douceurs

Dans tous les ateliers de cuisine, quelqu’en soit le thème, j’aborde dorénavant les bases de la méthode P.L.A.C.A.R.D afin de te donner les outils pour dès la session de cuisine suivante, tu mettes en places les astuces qui vont te faire gagner du temps, de l’argent, de l’énergie !

Showing 5 comments
  • Pélerin Patricia

    Encore une excellente idée, comme d’habitude ! Avec ça, nous allons toutes “péter” la forme ! Mais une tranche par jour seulement, sinon nos formes en pâtiront … Bonne journée Catherine et merci ! Suis trop heureuse de revenir le 18 pour l’atelier légumes d’été.

    • Catherine Piette

      @Patricia ! Oui, modération et rotation, même pour les aliments les plus sains, voilà la bonne attitude “santé” ! Moi aussi très heureuse de te retrouver !A bientôt 🙂

  • Sylviane

    Très bien, Catherine, je vais essayer, j’aime le cake, mais quand je pense à la somme de beurre qu’il faut y mettre ça me refroidit un peu. Car j’adore le beurre, justement, et j’en mange déjà pas mal, donc..
    Mais je vais faire le cake, merci ????!

  • yveline

    pour le goûter ce serait bien de présenter quelques gâteaux, barres pas trop sucrés en portion individuelle pouvant se congeler pour que les collégiens puissent les emporter et les savourer sans pour cela prendre des kilos en trop –
    voilà un beau challenge –

    • Catherine Piette

      @Yveline, au moment du goûter, pour une personne en bonne santé, une tranche de ce dessert maison pas trop sucré (et rien ne t’empêche de diminuer encore le poids de sucre) constitue quelque chose de sain. Ce qui fait grossir les collégiens, ce sont les barres industrielles, les corn flakes et biscuits du matin, les sodas etc. Pas les desserts maison.
      @Sylviane, vu que les graisses ajoutées peuvent constituer, selon le profil de la personne, entre 40 g et 60 g par jour, dont la moitié de graisses saturées non industrielles (source en français: “pour qui sonne le gras” de Taty Lauwers) faut calculer. Manges-tu 20 g de beurre sur ta tartine ? Si oui, alors, effectivement, le cake sera un dessert “du dimanche”.

Start typing and press Enter to search